Que doit-on faire si on a des contractions avant 37 semaines ?

accouchement-bebe-mere

Alors que vous chérissez votre grossesse, il arrive quelquefois (dans moins de 10 % des cas) que votre petit trésor décide de pointer le bout de son nez avec prématurité et que vous ressentiez des contractions avant terme. À ce moment-là, à titre d’accompagnante à la naissance, les mères et les pères m’appellent pour me demander des conseils, surtout si les cours prénataux ne sont pas encore complétés. Je deviens alors très vigilante concernant l’information que je vais leur prodiguer et je les réfère souvent vers leur maternité. Tout d’abord, sachez que si votre principal signe de début de travail est d’avoir crevé vos « eaux », il est recommandé de joindre rapidement votre équipe médicale. Si la mère est à risque d’accoucher avec prématurité elle sera prise en charge à l’hôpital. Les médecins tenteront d’arrêter le travail ou ils procéderont à l’accouchement, sous la supervision de soins en néonatalogie.

Contractions de Braxton Hicks ou pas ?

Toutefois, si vous ressentez seulement quelques contractions ici et là avant 37 semaines de grossesse, il peut en être autrement. Il arrive que des femmes enceintes, surtout celles ayant déjà accouché, ressentent de fausses contractions, aussi appelées contractions de Braxton Hicks. Celles-ci se caractérisent par une tension passagère du muscle de l’utérus pendant la grossesse. Si la mère place ses mains sur son ventre, elle peut sentir son utérus se durcir. Ces fausses contractions sont habituellement inconfortables, mais elles ne sont pas nécessairement douloureuses. Elles peuvent survenir quelques fois par jour, tout au long de la grossesse. Elles s’arrêtent généralement lorsque vous vous reposez. De plus, elles ne sont pas régulières, ou ne le sont que pendant de courts instants et n’augmentent pas en intensité. Si vous ressentez des contractions de Braxton Hicks, il est néanmoins conseillé d’en parler à votre accompagnante à la naissance et à votre médecin.

Des vraies contractions, une prématurité ?

Voici un mode d’emploi pour vous rassurer dans une telle situation.  Les signes de début de travail peuvent différer d’une femme à l’autre. Mais une chose est certaine : toutes celles qui se trouvent dans un réel travail ressentent généralement des contractions plus ou moins douloureuses (similaires à des crampes menstruelles, mais d’une douleur amplifiée), assez courtes (généralement moins de 60 secondes dans les premières heures de l’accouchement) et revenant à intervalles plus ou moins réguliers. Dans une telle situation, dès les premières épisodes de contractions, on recommande généralement aux mères de se coucher sur le côté latéral gauche pour voir si les contractions vont diminuer. Après une période de stress ou une longue route en voiture, par exemple, des contractions plus douloureuses peuvent ainsi apparaître durant la grossesse, surtout auprès des femmes qui ont déjà accouché par le passé. Le repos va leur permettre rapidement d’arrêter leurs contractions. Si c’est le cas, il est fortement recommandé de parler de cet épisode de contractions à votre médecin, lors d’une prochaine rencontre durant votre grossesse. En cas de tout doute, n’hésitez pas à téléphoner votre accompagnante à la naissance et votre maternité.

Prévenir le travail prématuré d’un accouchement

Toutefois, il est important d’appeler rapidement la maternité si les vraies contractions se poursuivent ou sont d’une durée plus longue ou sont avec un intervalle plus rapproché ou que la douleur devient plus intense (à un point tel où la mère n’arrive plus à parler pendant la contraction). Ne prenez surtout pas un bain, lequel pourrait augmenter l’intensité de vos contractions. Au besoin, on vous prendra en charge en toute sécurité à l’hôpital pour prévenir un travail prématuré ou pour procéder à l’accouchement sous les soins de l’équipe médicale. D’autres fois, le médecin confirmera que les contractions ont agit sur le col de l’utérus, mais que le travail aura été stabilisé à l’hôpital. Vous pourriez alors être retournée à la maison, mais votre médecin pourrait vous suggérer une période de repos total avant l’accouchement, sans mouvement ou relation sexuelle. Bref, vous pouvez constater que chaque vécu de grossesse est différent d’une femme à l’autre. Quand vous semblez vivre de vraies contractions avant 37 semaines, il est donc recommandé de joindre sans tarder votre accompagnante à la naissance ainsi que votre maternité. Nous serons là pour répondre à vos questions, taire vos inquiétudes et vous diriger vers l’hôpital si cela devait s’avérer nécessaire. Dormez donc la tête tranquille…

Source : “Nos cours prénataux à la maison”, chapitre 5, Éditions de l’Homme. Vous pourriez en savoir plus sur les contractions et l’accouchement en lisant notre guide pratique.

Que doit-on faire si on a des contractions avant 37 semaines ?
5 (100%) 3 votes
Vous aimez cet article, n'hésitez pas à le partager
2018-11-13T17:14:43+00:00 13 novembre, 2018|Conditions particulières|

Ecrire un commentaire