Blogue sur la naissance et périnatalité

Vrai ou faux : enceinte, on doit manger plus de légumes et boire moins de lait qu’avant ?

Cela peut être en partie vrai, mais avec plusieurs nuances. En janvier 2019, le Guide alimentaire canadien a fait peau neuve. En quoi cela a-t-il changé les recommandations pour la femme enceinte ? Depuis votre dernière grossesse, comment pouvez-vous vous assurer que votre bébé bénéficie de l’ensemble des meilleurs nutriments, en fonction des dernières recommandations officielles ? Vous êtes un peu perdue, voire inquiète ? Lisez ce qui suit. D’entrée de jeu, sachez que nous constatons sur le terrain chez Mère et monde que la plupart des mères mangent déjà bien.

2019-11-14T11:47:05-05:0013 novembre, 2019|

Je suis né, entouré de mes parents, de notre médecin et de notre accompagnante à la naissance

Je me suis enfin pointé le bout du nez aujourd’hui, à 11h05 du matin, alors que ma maman, Mélissa, était enceinte de 40 semaines et 5 jours. On se trouvait et on se trouve encore, au sein d’un hôpital québécois, entourés, avec bienveillance et amour, de mon papa, Jonathan, de Dr Roy, notre médecin consciencieux, de Murielle, notre gentille infirmière ainsi que de Gabrielle, notre précieuse accompagnante à la naissance. Oh ! Comme j’appréhendais l’idée de découvrir tous mes sens comme la vue d’un néon aveuglant et le froid de la planète terre ! Il faut dire que j’étais si bien, en « cocooning », dans le ventre douillet de ma chère génitrice.

2019-09-10T15:51:02-04:006 septembre, 2019|

Déchirures à l’accouchement : peut-on les prévenir ?

Seulement le mot fait grincer des dents et fait serrer les fesses. Déchirures du périnée. Eurk. Cela, c’est sans parler de la copine qui donne des détails sur le nombre de points de suture qu’elles a reçus. Les spectres des lésions périnéales et/ou d’une épisiotomie planent au-dessus des futures mères (et pères) et les hantent. Voyez aujourd’hui un peu plus clair sur lesdites déchirures. Apprenez surtout comment vous pouvez mettre les chances de votre côté pour les éviter ou alors optimiser la guérison, le cas échéant. Billet initialement écrit par Jessie Jalbert et mis à jour par Isabelle Roy le 30 mai 2019

2019-05-31T08:22:54-04:0030 mai, 2019|

L’accompagnante en relevailles, c’est quoi ?

Votre petit trésor est né. Le moment heureux tant attendu vous comble de bonheur, rien de moins. Mais, oh, surprise, vous ne vous attendiez pas à être aussi fatiguée et à trouver la période d’adaptation postnatale difficile. Entre les changements de couches, les nuits blanches, l’allaitement à la demande et les pleurs de votre bébé, les cicatrices de votre périnée et votre chute hormonale, le fameux baby blues, vous vous sentez un peu dépassée ? Soyez rassurée et surtout, ne culpabilisez pas. La plupart des mères éprouvent de tels sentiments, après l’accouchement, surtout lors du 3e jour. Une accompagnante en relevailles de Mère et monde (soutien à domicile après l’accouchement) est formée et disponible en

2019-09-06T15:28:18-04:0024 avril, 2019|

Saignements et grossesse : quand devons-nous consulter un médecin?

Les saignements durant la grossesse peuvent se transformer en cauchemars pour les futures mamans. Aucune d’entre elles ne veut apercevoir un peu de rouge dans son slip ou sur du papier hygiénique. Pourtant, les saignements sont assez fréquents durant la grossesse et leurs causes sont multiples. Pas nécessairement synonymes de mauvais augure, il ne faut néanmoins pas les banaliser. Je vous propose aujourd’hui d’y voir un peu plus clair, tout en insistant sur le fait qu’il vaut mieux, dans le doute, vérifier auprès de votre médecin, qui est le seul à pouvoir poser un diagnostic médical.  Billet écrit par Jessie Jalbert – Mis à jour le 1er mars 2019 par Isabelle Roy Des saignements

2019-03-25T10:05:08-04:001 mars, 2019|

La lecture sur les réseaux sociaux est-elle suffisante pour se préparer à son accouchement ?

Avec la panoplie d’informations disponibles sur Internet et sur les réseaux sociaux, certains parents choisissent de se préparer par eux-mêmes à l’accouchement, sans assister à des cours prénataux, voire ne lire aucun ouvrage. Même si je suis votre blogueuse ainsi que l’auteure principale de nos guides pratiques sur l’accouchement (« Nos cours prénataux à la maison » (Québec) et « Se préparer à l’accouchement en sept leçons » (adapté pour le système de santé en Europe), Éditions de l’Homme), j’estime que la lecture ne remplace pas les échanges humains. Voici d’autres raisons.

2019-12-04T10:26:56-05:0025 janvier, 2019|

Que doit-on faire si on a des contractions avant 37 semaines ?

Alors que vous chérissez votre grossesse, il arrive quelquefois (dans moins de 10 % des cas) que votre petit trésor décide de pointer le bout de son nez avec prématurité et que vous ressentiez des contractions avant terme. À ce moment-là, à titre d’accompagnante à la naissance, les mères et les pères m’appellent pour me demander des conseils, surtout si les cours prénataux ne sont pas encore complétés. Je deviens alors très vigilante concernant l’information que je vais leur prodiguer et je les réfère souvent vers leur maternité. Tout d’abord, sachez que si votre principal signe de début de travail est d’avoir crevé vos « eaux », il est recommandé de joindre rapidement votre équipe médicale.

2019-03-25T10:05:09-04:0013 novembre, 2018|

Des cours prénataux : une perte de temps ?

S’il y a un mythe qui a bien la peau dure, c’est bien celui-là. Or, chez Mère et monde, depuis plus de 20 ans, les futurs parents nous disent souvent qu’ils ne pourraient pas s’imaginer prêts en vue de l’accouchement, s’ils n’avaient pas suivi nos cours prénataux. Ils apprécient qu’ils peuvent s’inscrire à ces derniers dans un cadre intime, soit en privé à leur domicile, soit au sein d’un petit groupe de deux à quatre couples de parents (afin de pouvoir échanger avec eux).

2019-10-22T09:37:51-04:0011 octobre, 2018|

Avoir recours à l’ocytocine synthétique ou activer naturellement ses contractions ?

De nos jours, plusieurs parents rédigent un plan de naissance pour ouvrir la communication avec le professionnel de la santé qui les soutient, en vue de la naissance de leur bébé. À titre de pédagogue à notre Centre professionnel de formation international, j’ai remarqué que plusieurs maternités du Québec, de la France et de la Belgique permettent maintenant aux mères de boire et de manger légèrement durant l’accouchement. Les médecins et les sages-femmes procèdent également à moins d’épisiotomies. Toutefois, le fait d’accélérer l’accouchement par la voie d’une hormone de synthèse telle que l’ocytocine (ex. : Pitocin ou Syntocinon), qui sert à faire contracter le muscle utérin, est une tendance qui semble être assez encore

2019-03-25T10:05:09-04:0014 septembre, 2018|

LA DPA : un mythe ou pas ?

Dans le cadre des cours prénataux dans de petits groupes que j’anime chez Mère et monde depuis plus de 10 ans, la DPA ou la date prévue d’accouchement déterminée après une échographie est le premier mythe que j’aborde avec les futurs parents. Saviez-vous qu’un bébé est considéré à terme entre la 37e et la 42e semaine de grossesse, ce qui donne une date probable d’accouchement qui s’échelonne sur 5 semaines ? Vous avez ainsi peu de chance d’accoucher cette journée-là. Or, la DPA crée souvent chez les futurs parents un sentiment de date butoir en fin de grossesse, après laquelle ils s’inquiètent parfois ou qu’ils subissent les commentaires désobligeants des membres de leur entourage.

2019-03-25T10:05:10-04:0014 août, 2018|