Après le succès du dernier billet sur notre blogue, voici un autre secret méconnu : il est conseillé de vous reposer lorsque votre bébé s’endormira de lui-même, deux à trois heures suivant l’accouchement, après une première mise au sein. En effet, retarder la visite à la maternité après l’accouchement s’avère un conseil précieux, même si vous ressentez des sentiments d’euphorie et que vous avez envie de présenter votre petit trésor au monde entier avec beaucoup de fierté ! Cette mesure vous assurera de faciliter le démarrage de votre allaitement et de tenter de prévenir la dépression post-partum. Votre bébé ressentira alors le besoin physiologique de récupérer de l’accouchement en dormant durant 3 à 4 heures (pouvant aller jusqu’à 15 à 20 heures si la mère a été soulagée par une péridurale pendant le travail). Si votre bébé s’adonne en même temps que vous au repos récupérateur après l’accouchement, vous éviterez que la fatigue vous rattrape dans les heures et jours à venir. C’est une demande spéciale que vous pouvez ajouter à votre plan de naissance. Pendant la période où votre bébé récupère de l’accouchement, qui peut durer plusieurs heures, de jour, de soir comme de nuit, fermez les rideaux de votre chambre et tentez de dormir. Préparez-vous mentalement : après son réveil, votre bébé devra être mis au sein à toutes les deux à trois heures pour stimuler la montée laiteuse (pour les mères qui allaitent). Dès lors, vous devrez suivre le rythme de sommeil de votre enfant, qui est différent du vôtre, et cela, pendant ses premiers mois de vie. Bien entendu, après le repos récupérateur, les membres très proches de votre entourage pourront vous rendre visite. Profitez-en pour leur demander votre repas préféré dont vous vous êtes privée tout au long de votre grossesse (ex. : des sushis de poisson cru). Toutefois, il est conseillé de limiter le nombre de visiteurs à la maternité. N’oubliez pas que votre séjour à l’hôpital sera d’une durée moyenne de 48 heures dans le cadre d’un accouchement par voie basse. Profitez donc de l’occasion pour demander des conseils aux infirmières pour bien mettre votre bébé au sein, changer ses premières couches, etc. Notez qu’une bonne partie du temps, si vous allaitez votre bébé, vous aurez les seins dénudés. Il n’est donc pas nécessairement recommandé d’inviter à la maternité “ma tante Gertrude” et “mon oncle Roger”, que vous voyez seulement une fois par année. Bref, profitez de la cohabitation 24 heures sur 24 heures avec votre poupon à la maternité pour vous mettre en confiance quant à vos capacités parentales et effectuer beaucoup de contact peau à peau avec lui. Surtout, réjouissez-vous de ces instants de pur bonheur !

Des cours prénataux ?

Pour en savoir plus sur le repos récupérateur après l’accouchement, le sommeil et l’alimentation de votre bébé, vous pouvez consulter le chapitre 6 de nos guides pratiques sur l’accouchement, “Nos cours prénataux à la maison” (Québec) et “Se préparer à l’accouchement en sept leçons” (Europe), Éditions de l’Homme. Une accompagnante à la naissance Mère et monde demeure également disponible en ce sens dans le cadre de cours prénataux. Et vous, quelle fut votre expérience ?