aaccompagnement-naissance-cours-prenataux
Mere et Monde Youtube
Mere et Monde facebook
.

L’accompagnante à la naissance (consultante en périnatalité) : quel est son rôle ?

Mere et monde accouchement naissanceAu sein de l’École internationale, Mère et monde, nous proposons depuis 20 ans des formations approfondies pour devenir accompagnante à la naissance (consultante en périnatalité) dans des locaux au Collège de Rosemont à Montréal, Québec (Canada). Nos pédagogues, qui sont des intervenantes avec une grande expérience au sein de maternités québécoises, animent aussi des formations, par l’entremise d’une plate-forme Internet interactive. Grâce à l’avancement des nouvelles technologies, elles peuvent maintenant transmettre leur savoir-faire et leur savoir-être ainsi qu’échanger, via webcam, avec des étudiantes résidant ailleurs au Canada ainsi qu’à l’étranger. Nos pédagogues se font un devoir d’enseigner, dans un cadre rigoureux tant à un niveau théorique que pratique, à de nouvelles intervenantes en périnatalité, partout dans le monde, en fonction des particularités de leur région. Elles s’y adonnent avec beaucoup de professionnalisme et de passion. Elles accompagnent nos étudiantes, peu importe qu’elles aient déjà eu des enfants ou pas. Nos étudiantes doivent avant tout avoir à cœur le bien-être des parents et présenter des aptitudes en relation d’aide, dans l’écoute active, l’empathie et le non jugement. Elles doivent aussi être en mesure de présenter aux parents de l’information mise à jour, en fonction des dernières recommandations médicales. Puisque le rôle de l’accompagnante à la naissance (consultante en périnatalité) n’est pas toujours clair pour monsieur et madame tout le monde, voici un billet qui y est consacré. Qui sait, peut-être découvrirez-vous une nouvelle vocation ? (suite…)

Papa actif durant l’accouchement ? Oui ou non ?

Mere et monde accouchement naissance

Au cours de la dernière année, une lecture dans un grand quotidien québécois m’a fait particulièrement réfléchir concernant le rôle du père durant la grossesse, l’accouchement et une fois le bébé né. Le journaliste en question soulignait que certains pères se sentaient mal à l’aise de dévoiler aux gens de leur entourage qu’ils appréhendaient l’accouchement. Étant une accompagnante à la naissance au Québec auprès des futurs parents, j’ai toujours tenté d’optimiser le rôle des pères, si tel était leur besoin. Dans ma pratique professionnelle, j’ai été surprise de constater de quelle façon les pères s’impliquaient positivement quand ils étaient préparés et que certains pouvaient même voler de leurs propres ailes durant l’accouchement. Mais j’ai aussi remarqué que certains d’entre eux étaient plus mal à l’aise et nerveux qu’ils ne le pensaient et que la présence d’une accompagnante à la naissance allait les aider précieusement durant le fameux jour J. Voici des témoignages de parents accompagnés chez Mère et monde pour mieux connaître vos besoins concernant l’implication des pères durant la grossesse et l’accouchement. (suite…)

Cours prénataux: Préparer sa boîte à outils contre la douleur de l’accouchement

Mère et monde, centre de maternité

Mère et monde, centre de maternité

La douleur de l’enfantement… Je me souviens avoir pensé à elle avant même de me réjouir, alors que je venais tout juste d’apprendre que j’attendais mon premier enfant. Je ne peux que comprendre les futures mères qui s’en inquiètent : tout le monde se plait à entretenir la légende! Quoique… la douleur existe vraiment. Différente pour chacune, absolument, mais bien réelle. Loin d’être l’ennemie à abattre, on gagne à découvrir des outils pour mieux vivre avec elle, pour l’apprivoiser et en faire son alliée lors de l’accouchement. Attention par contre de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier en jetant votre dévolu sur une seule méthode de gestion de la douleur!      (suite…)

Par | 30 octobre, 2013|Accouchement, Cours prénataux|

Accouchement: Avez-vous peur d’avoir mal?

Mère et monde, centre de maternité

Mère et monde, centre de maternité

Si l’on questionne plusieurs futures mamans sur leurs craintes liées à l’accouchement, la peur de la douleur sera fort probablement en tête de liste. Rien de nouveau sous le soleil : un peu tout le monde craint, à la base, d’avoir mal. Mais évidemment si l’entourage familial, la gang du bureau, les amies, les voisines et la commis caissière en rajoutent, le niveau d’anticipation risque d’augmenter légèrement. Juste un petit peu. Assez parfois pour avoir peur d’accoucher, ou s’en croire incapable. C’est triste, parce que la douleur de l’enfantement ne devrait pas être crainte. Je ne dis pas là qu’elle est nécessairement source de réjouissance pour toutes, mais elle mérite un peu d’attention positive et  surtout qu’on arrête de la fuir comme la peste. Voici pourquoi.    (suite…)

Par | 3 octobre, 2012|Accouchement|