Saviez-vous qu’une mère qui décide d’allaiter son bébé peut consacrer jusqu’à 14 heures par jour à cette activité, dans les premiers jours après l’accouchement ? C’est pourquoi, dans leurs cours prénataux, les accompagnantes de Mère et monde recommandent à ces mères de s’adonner principalement à trois activités durant cette période : se nourrir de la même manière que durant la grossesse (lire le chapitre 1 de notre livre pratique, « Nos cours prénataux à la maison », Éditions de l’Homme), allaiter plus de 8 fois par jour, à la demande de leur bébé, et dormir en même temps que lui, ici et là, de jour comme de nuit. Il va sans dire que les pères peuvent aider les mères qui allaitent de plusieurs façons. Plus tôt ils vont s’impliquer auprès de leur petit, plus tôt ils prendront confiance en leurs capacités paternelles. Ils peuvent faire faire le rot à leur bébé, changer leur couche, effectuer du contact peau à peau avec eux, les masser, les endormir, les promener à l’extérieur de la maison, leur donner le bain, jouer avec eux, les habiller, les calmer lors de crises de coliques et prendre soin des autres enfants de la maisonnée (s’il y a lieu). Ils peuvent aussi effectuer quelques emplettes, cuisiner, faire le lavage et un peu de ménage. Cependant, ils ne doivent pas hésiter à faire appel à de l’aide extérieure (ex. : membres de la famille ou de l’aide ménagère) pour entretenir la maison. Une accompagnante spécialisée en relevailles peut aussi soutenir les nouveaux parents pour les aider à mieux récupérer de l’accouchement, entre les nuits blanches, les tétées et les changements de couches. Et vous, quelle fut votre expérience ?