Depuis que votre test de grossesse est positif, vous vous levez sûrement le matin avec l’idée d’adopter mille et une précautions pour favoriser la croissance de votre petit trésor dans votre ventre (même s’il n’est pas encore arrondi). Et pour cause. Au cours du deuxième mois à venir de grossesse (entre les semaines 5 à 8 depuis la fécondation), le cordon ombilical reliera l’embryon à la mère. Votre futur bébé recevra ainsi les nutriments et l’oxygène nécessaires à sa croissance. Dès lors, il passera d’une forme ronde à une forme allongée, qui ressemblera à un petit hippocampe, puis à un haricot duquel émergeront les bras et les jambes à venir. Peu à peu, son visage se dessinera. Vers la semaine 6, son tube neural sera complété : son cerveau, à l’une de ses extrémités, de même que sa moelle épinière et ses nerfs. Son cœur battra mais il sera toujours en formation. Certains organes comme les poumons, l’estomac et le foie commenceront à se développer. Ils ne seront toutefois pas encore fonctionnels. Vers la semaine 7, le développement du cerveau de votre futur bébé sera vertigineux. Une semaine plus tard, il bougera son tronc et ses membres. Il se déplacera à l’intérieur de l’utérus, mais vous ne le sentirez pas encore. Il mesurera de 10 à 14 mm et il pèsera environ 1,5 g.

De la fatigue aux nausées de grossesse

Vous vous sentez rapidement fatiguée durant le début de votre grossesse ? Sachez que votre corps travaille sans relâche à l’éclosion d’une nouvelle vie. Les adaptations apportées à votre alimentation, que vous avez sûrement amorcées le mois précédent, sont d’autant plus importantes au cours de ce nouveau mois de grossesse. Le cerveau de votre futur bébé se développera de manière exponentielle. Vous devez vous assurer d’absorber suffisamment d’acide folique (les légumes verts foncés en sont une excellente source, par exemple) pour prévenir le spina bifida. Pour en savoir plus au sujet de l’alimentation de la femme enceinte et des vitamines et nutriments nécessaires, vous pouvez lire le chapitre 1 de notre ouvrage, « Nos cours prénataux à la maison », Éditions de l’Homme. En début de grossesse, il se peut que votre sommeil soit perturbé à cause de vos envies fréquentes d’uriner. L’accélération de votre métabolisme et la pression exercée sur votre vessie par la croissance de votre utérus peuvent expliquer cet inconvénient. Vos seins sont particulièrement sensibles et les aréoles sont plus foncées. Par ailleurs, il se peut que vous éprouviez des nausées de grossesse. Les changements hormonaux, une carence en vitamine B6 et l’expansion importante de l’utérus à ce stade pourraient en expliquer la cause. Certaines femmes enceintes éprouvent d’autres malaises de grossesse comme une fatigue extrême, des troubles de la constipation, des étourdissements ou des vertiges. Sachez que vous pouvez tenter de soulager ces symptômes de grossesse (référence au chapitre 1 de notre ouvrage, « Nos cours prénataux à la maison »). Notez qu’ils disparaissent souvent au début du deuxième trimestre de grossesse. À ce stade de votre grossesse, il se peut aussi que vous commenciez à vous sentir à l’étroit dans vos vêtements.

Joindre une accompagnante à la naissance pour planifier vos cours prénataux ?

Maintenant que vous avez déniché le médecin ou la sage-femme qui assurera le suivi médical de votre grossesse (démarche sûrement déjà effectuée lors du premier mois de grossesse), que diriez-vous de joindre une accompagnante à la naissance de Mère et monde pour planifier des cours prénataux adaptés à vos besoins, à votre domicile, en ligne (si vous habitez à l’extérieur de Montréal, Canada) ou dans de petits groupes pour rencontrer d’autres parents ? Dans une première rencontre prénatale vers 16 semaines de grossesse, l’accompagnante à la naissance pourrait entre autres aborder des notions sur l’alimentation et les exercices physiques suggérés pour prévenir un diabète gestationnel, les nausées et autres malaises de grossesse ainsi que les changements engendrés par la grossesse dans votre vie de couple. Sachez que les rapports sexuels ne sont pas proscrits, à moins d’une contre-indication médicale. Sur ce, nous vous souhaitons beaucoup de bonheur durant cette grossesse !