Mere et monde accouchement naissance
De nos jours, le père devient souvent le principal accompagnateur de la mère en travail durant l’accouchement, qu’il soit épaulé ou pas par une accompagnante à la naissance. Afin de réduire le stress des deux partenaires en vue de cet événement extraordinaire, il est fortement recommandé de suivre des cours prénataux, qui offrent aux parents des outils concrets pour apprivoiser la douleur de l’accouchement comme ceux enseignés chez Mère et monde. Dans de telles rencontres, les parents ont la possibilité de pratiquer des exercices de respiration, de positionnement durant l’accouchement avec ou sans le ballon ainsi que des techniques de massage. On y aborde également différents scénarios d’accouchement dans le but de les rassurer. En attendant le début de vos cours de préparation à l’accouchement, voici un bref aperçu des différentes phases du travail de l’accouchement et quelques trucs pour que le partenaire accompagne en confiance sa conjointe, si tel est son désir.

La phase de latence de l’accouchement : à la maison*

Au sein des séances des cours prénataux que j’anime, beaucoup de parents sont étonnés de découvrir qu’ils ne se dirigeront pas directement vers la maternité, lors des premiers signes du travail de l’accouchement. En effet, la phase de latence se vit généralement à la maison, dans la mesure où la mère n’a pas rompu sa poche des « eaux » et que sa grossesse est à plus de 37 semaines. Très variable en durée (d’une moyenne de 8 heures pour une première naissance), elle amène une dilatation de 0 à 3 cm. Les contractions sont habituellement courtes (entre 30 et 45 secondes) ; leur intensité va de faible à moyenne. La plupart du temps, la mère ne ressent pas trop d’inconfort. Elle peut en profiter pour tester son habileté à gérer la douleur et à développer sa patience puisque, dans cette phase de l’accouchement, la dilatation utérine peut prendre plusieurs heures, voire de 2 à 3 jours. Dans une telle situation, la mère connaît toutefois des intervalles sans contractions :

– Suggérez à la mère de sommeiller entre les contractions pour éviter un épuisement.

– Proposez à la mère de prendre un bain pour vérifier si c’est un vrai travail. Si elle s’y sent bien, elle peut y rester pour soulager sa douleur.

– Vaquez aux occupations quotidiennes (ex. : vaisselle). La mère peut y participer un peu, si tel est son désir, afin de se changer les idées.

Téléphonez à la maternité et préparez les valises en vue du départ pour la maternité et l’accouchement. Pour une première naissance, il est généralement recommandé de s’y rendre quand la mère ressent des contractions d’une durée de 60 secondes aux intervalles de 5 minutes depuis 2 heures.

 La phase active
 de l’accouchement : à l’hôpital

Une fois confortablement installés dans la chambre de naissance de la maternité, les contractions devraient s’allonger à environ 60 secondes et revenir à des intervalles de 2 à 4 minutes. Au cours de cette phase de l’accouchement, d’une durée moyenne de 5 heures pour une première naissance, le col utérin se dilate jusqu’à 7 cm :

– Mettez en place un environnement calme et intime dans la chambre de la maternité (ex.: lumière tamisée). Éviter qu’il y ait trop de va-et-vient.

– Incitez la mère à aller marcher dans le corridor et à adopter des positions verticales, qui mettent à profit la force de gravité.

– Pratiquez sur la mère des massages relaxants au niveau lombaire.

La phase de transition de l’accouchement : le dernier sprint

Cette phase, où la douleur de l’accouchement est souvent intense, peut se révéler difficile pour la mère. Toutefois, sa durée est généralement plus courte que celle des phases précédentes. Sa durée peut varier entre 30 minutes et 2 heures environ, pour une première naissance. Les contractions reviennent toutes les 1 à 2 minutes et durent de 70 à 90 secondes. Elle permet une dilatation complète (10 cm) :

– Demeurez confiant et calme à ses côtés et tentez de la recentrer sur votre bébé.

– Rappelez-lui que la naissance de votre bébé est imminente, que le travail de l’accouchement est intense, mais très efficace.

Respectez sa bulle d’intimité, si c’est ce qu’elle veut.

La naissance de votre bébé

Lorsque le col utérin est complètement effacé et dilaté à 10 cm, les contractions sont généralement moins douloureuses. Elles peuvent durer 60 secondes et revenir toutes les 3 à 5 minutes pendant une période totale variant de 10 minutes à 3 heures environ lors de la période expulsive :

– Faites adopter à la mère une position qui met à profit la force de gravité, pour faciliter l’expulsion de votre enfant.

– Faites sucer des glaçons à la mère entre les poussées.

Surtout, gardez le sourire, votre enfant est sous le point de naître. Profitez de ces instants magiques. Félicitations !

*: Nos cours prénataux à la maison, chapitre 5.