Mere et monde accouchement naissanceÀ titre d’accompagnante à la naissance, je suis la nouvelle professeur de yoga prénatal chez Mère et monde. Saviez-vous que le yoga prénatal est l’une des approches les plus populaires auprès des futures mères pour demeurer en forme durant leur grossesse et pour mieux compléter leur préparation à l’accouchement ? À la demande d’Isabelle pour alimenter son blogue, voici davantage d’information sur le yoga prénatal, qui permet entre autres à la future mère de réduire le stress pendant sa grossesse, tout en apprenant des postures et des respirations qui pourront l’aider à soulager sa douleur durant l’accouchement.

Le yoga prénatal

Le yoga est une discipline ancestrale provenant de l’Inde qui signifie « union ». Par un travail corporel qui allie postures (asanas), respirations (pranayama) et méditations, le yoga prénatal a pour mission d’atteindre l’équilibre du corps en changement et de l’esprit. Le yoga prénatal s’avère aussi un outil pour maintenir une bonne santé physique, émotionnelle et spirituelle. Par l’entremise d’exercices d’étirements, de techniques de respirations, de détentes guidées, tous en douceur et de façon sécuritaire, il permet de raffermir et d’assouplir les muscles sollicités durant la grossesse. Tout en respectant les limitations anatomiques, le stade de grossesse de chaque femme, le yoga prénatal constitue un accompagnement qui a fait ses preuves pour apprivoiser le corps en changement. Grâce à une meilleure connaissance de son corps et à la pratique des postures (asanas), la femme enceinte se sent plus agile et plus mobile, malgré son ventre. Les différentes postures et étirements utilisés lors des cours de yoga prénatal permettent en effet de créer de la mobilité dans le bassin, de renforcir le périnée, d’activer la circulation sanguine pour ainsi réduire l’œdème. Les séances de yoga aident également la future mère à apaiser les symptômes de grossesse comme la douleur dans le bas du dos (sciatique), les nausées de grossesse, la constipation, l’angoisse et la dépression.

Le yoga durant l’accouchement

Bernadette de Gasquet, docteur française et professeur de yoga pour les femmes enceintes, explique l’impact des cours de yoga prénatal durant l’accouchement dans son livre Abdominaux : Arrêter le massacre ! : « Lors des séances de yoga, on apprend à maitriser sa respiration et lorsque vient le jour J, les femmes pensent à pousser en expirant et non pas en bloquant (comme le font souvent à tort les autres futures mamans). Cela leur permet de pousser plus efficacement sur le bébé, et de le « démouler » sans forcer sur tout l’utérus. Le périnée est moins agressé. La récupération post-partum et le repositionnement ultérieur des organes n’en seront que plus faciles. Quant au bébé, une bonne détente respiratoire va diminuer la longueur des contractions, et donc la période pendant laquelle l’oxygénation de l’enfant est compromise. La détente de la mère est meilleure et son retour au calme facilité. » Sans compter qu’une pratique régulière des techniques de respiration du yoga prénatal durant la grossesse entraîne l’esprit de la future mère à rester détendu, en confiance et ainsi à mieux gérer la douleur au moment de l’accouchement. Alors, pourquoi s’en priver ?

Comment choisir son cours de yoga prénatal ?

Il est important d’opter pour un cours de yoga prénatal qui peut s’adapter aux conditions de la grossesse et qui respecte les besoins précis de la future mère. Les cours enseignés dans des groupes intimes permettent au professeur d’offrir un suivi personnalisé et d’offrir l’espace nécessaire pour l’échange entre les femmes enceintes. De plus, le yoga prénatal ne devrait pas être un lieu de conditionnement physique et la flexibilité accrue n’est pas un pré requis. En collaboration avec Mère et monde, je vous propose des cours de yoga prénatal dans ce sens.

Et vous, est-ce que le yoga prénatal vous a déjà aidé durant la grossesse et l’accouchement ?

P.S. : Au nom d’Isabelle et moi, nous vous souhaitons une excellente fête des mères ! Faites-vous dorloter par vos proches, vous le méritez bien !