Il me fait plaisir de me joindre à Isabelle Roy pour vous conseiller en matière d’alimentation. Je vous propose aujourd’hui un billet qui va interpeller les couples en préconception.

Bien que l’alimentation ne soit pas l’une des principales causes des problèmes de fertilité, certains changements nutritionnels peuvent aider la femme à mettre toutes les chances de son côté pour concevoir un bébé. Voici 5 conseils pour modifier son alimentation dans ce sens.

Par Mélanie Ladouceur, nutrionniste

Mère et Monde accouchement naissance

1. Visez un poids santé. Autant l’obésité que le poids insuffisant nuisent à la fertilité. Évitez toutefois les régimes restrictifs. Une nutritionniste pourrait être une aide précieuse pour vous aider à gérer votre poids par l’entremise d’une alimentation saine.

2. Limitez votre consommation de caféine (ex. : café, thé, chocolat, boissons gazeuses de style cola et boissons énergisantes).

3. Évitez l’alcool dès que vous essayez de concevoir un bébé.

4. Vérifiez que vous consommez  suffisamment de vitamine B12 dans votre alimentation. Ce type de vitamine est entre autres nécessaire à la division et à la croissance cellulaire, à la synthèse de l’ADN (notre matériel génétique) et à la formation des globules rouges. L’anémie par carence en vitamine B12 peut parfois être en cause dans l’infertilité. Cette vitamine se retrouve principalement dans les produits d’origine animale : viandes, volailles, poissons, fruits de mer, œufs et produits laitiers. Certains produits végétaux en sont enrichis comme la plupart des boissons de soya et certains substituts de la viande à base de soya. Il est plus difficile de combler vos besoins en vitamine B12 si vous êtes végétarienne ou végétalienne. Il est parfois nécessaire d’ajouter un supplément vitaminique au sein de votre alimentation. Si vous n’êtes pas certaine d’en consommer suffisamment, vous pourriez en parler à une accompagnante à la naissance. Une consultation auprès d’une nutritionniste vous sera recommandée.

5. Adoptez une saine alimentation en général :

  • Mangez beaucoup de fruits et légumes.
  • Consommez au moins 50% de vos produits céréaliers sous forme de grains entiers.
  • Optez plus souvent pour des protéines végétales (ex. : tofu, légumineuses, noix et graines).
  • Consommez suffisamment de produits laitiers ou de substituts (ex. : boisson de soya enrichie).
  • Limitez les sucres raffinés.
  • Privilégiez les gras monoinsaturés (ex. : de l’huile d’olive ou de canola, des noix, des graines et des avocats) aux gras saturés et trans.

N’oubliez pas de consommer un supplément d’acide folique de 400 mcg, environ trois mois avant la conception. Ce supplément n’augmentera pas votre fertilité, mais il préviendra les malformations du tube neural chez votre bébé à venir lors d’une grossesse.

Et vous, quels sont vos trucs pour favoriser la fertilité grâce à l’alimentation ?