Mère et monde, centre de maternité

Mère et monde, centre de maternité

Demandez à n’importe quel parent de vous parler du couple après la naissance et vous aurez sans doute droit à un rire plein de sarcasme, à des yeux levés au ciel ou à un sourire en coin. Les mêmes réactions que lorsque vous avez osé parler du sommeil de votre futur bébé, finalement. La vie de couple avec un poupon, c’est un sacré défi, oui. Ce n’est pourtant pas obligé d’être la longue traversée du désert qu’on vous prédit. Comme je pense qu’on est toutes, ou presque, dans le même bateau après l’accouchement, je vous partage aujourd’hui mes trucs et ceux de mes copines multi-mamans pour vous donner un coup de main. Vous me remercierez en venant garder ma dernière une heure ou deux. 😉   

Quel est le conseil qu’on vous sert le plus au sujet du couple? Prenez du temps ensemble! Quel est le défi numéro un des nouveaux parents? Trouver du temps!

Hum…

Pour l’avoir vécu quatre fois, je sais maintenant que l’attitude « suivre le courant » n’a rien de gagnant, malheureusement. La solution réside dans un brin de planification devenue nécessaire face à la non-routine et aux besoins incessants du nouveau venu. Je suis de nature plutôt impulsive, et l’idée de devoir planifier un moment avec mon conjoint comme une sortie au zoo avec la garderie me repoussait complètement. Je rencontre plusieurs couples dans la même situation. De plus, nombreux sont les parents mal à l’aise à l’idée de faire garder leur jeune bébé, même par des gens de confiance qui l’ont offert avec les meilleures intentions du monde. Alors, aller au resto avec le petit? C’est possible mais je vous suggère autre chose. Demandez à ceux qui vous proposent de l’aide, une formule tout inclus très intéressante : gardiennage et bonne bouffe à domicile. Ils vous préparent et vous servent le repas, et s’occupent du bébé en même temps! Si la température le permet, vous pouvez même vous installer dans le jardin pour votre souper romantique. De cette façon, tout le monde a l’esprit tranquille parce que vous êtes tout près, et vous pouvez vraiment profiter d’un moment en couple.

Vous n’avez pas besoin d’attendre de pouvoir faire garder votre enfant pour faire une sortie en amoureux. Mettez-le dans la poussette ou le porte-bébé (le petit, pas l’amoureux…) et allez prendre une marche, une bière, manger un truc sur le pouce…
Avez-vous pensé aux ciné-parcs? S’ils n’ont plus aucun intérêt pour à peu près tout le monde, ils sont super pour les nouveaux parents. Bébé s’endort sur la route, et, on le souhaite, dormira encore pour au moins la moitié du premier film. Si, néanmoins, vous préférez l’option gardiennage, allez-y avec de courtes activités d’une heure ou deux au lieu d’une soirée complète. Par expérience, on finit toujours par rentrer plus tôt parce qu’on est inquiet ou qu’on s’ennuie de notre trésor, et la planification est moindre (n’oubliez pas que vous manquez de temps!). Prendre rendez-vous sur l’heure du midi pour dîner ensemble est une autre bonne idée. La mère qui demeure à la maison appréciera d’aller rejoindre l’autre au travail, et vice-versa. Et pourquoi pas un pique-nique près du lieu de travail ou de la maison?

Des activités en couple c’est bien, mais la reprise d’une sexualité après l’accouchement peut demeurer un défi pour les deux parties. L’homme et la femme ne sont plus nécessairement sur la même longueur d’onde sur le plan sexuel, contrairement à avant. La femme peut voir sa libido diminuer pour des tonnes de raisons : elle peut se sentir moche physiquement, être comblée au niveau affectif par le contact continu avec son nouveau-né, ne plus vouloir de contacts parce que justement, elle est collée à quelqu’un toute la journée, avoir des douleurs post-partum, une sensibilité accrue aux seins, etc. Il peut se sentir à l’écart de la relation privilégiée mère-enfant, avoir été troublé à la vue de certaines choses à l’accouchement, ne pas comprendre le comportement de sa bien-aimée, essuyer des refus qui lui font perdre confiance…  Comme accompagnante à la naissance, je remarque, lors des rencontres postnatales que le manque de communication est bien plus problématique  que les raisons énumérées plus-haut. On préfère ne pas en parler directement à son partenaire tout en sachant très bien que ce n’est pas parce qu’on se tait que le problème n’existe pas. Il est primordial d’exprimer ce qu’on ressent pour éviter les frustrations ou les malentendus.

On ne peut pas le nier, le corps de la femme a subi des changements. Il faut prendre soin de soi pour retrouver forme et confiance. Le massage des cicatrices au périnée permettra à ces dernières de s’assouplir et d’être beaucoup moins douloureuses. Les exercices de Kegel diminueront certains désagréments et augmenteront le plaisir éprouvé (jetez un oeil sur mon billet À vos périnées, toutes!). L’homme et la femme peuvent les pratiquer d’ailleurs.
On dit aussi que l’appétit vient en mangeant… Et vous me répondez que vous n’avez même pas le temps de manger, justement! Alors prenez chaque moment que vous avez pour vous rapprocher. Si vous laissez un vide se créer, vous serez mal à l’aise par la suite. Inutile aussi de planifier et d’attendre LE bon moment; il n’arrivera pas, c’est moi qui vous le dis. La période postnatale requiert également de la créativité. Replongez-vous dans votre adolescence, lorsque vous deviez être imaginatifs pour épanouir votre sexualité sous le toit de vos parents. Votre poupon a en quelque sorte remplacé ceux-ci : il ne vous facilite pas la tâche! Usez d’imagination et découvrez d’autres endroits que la chambre à coucher. Si vous deviez sortir de la maison pour aller dans la voiture par exemple (hi hi!), apportez le moniteur pour bébé et ayez l’esprit tranquille. Sur le moral et l’humeur, on sait que le plaisir a un effet aussi bénéfique, sinon plus, que le sommeil… Qu’est-ce que vous attendez pour vous amuser?