Mère et monde, centre de maternité

Mère et monde, centre de maternité

J’ai des souvenirs de mes cours de biologie au secondaire où un professeur, masculin, nous enseignait les rudiments du cycle menstruel. 28 jours qu’il disait, bien répartis en deux belles phases égales soit la phase folliculaire et la phase lutéale, après l’ovulation. Si c’était vrai, les choses seraient grandement facilitées pour les femmes et les couples en essai bébé, puisque l’ovulation serait prévisible pour toutes. Malheureusement, ce n’est pas la réalité. Encore une fois, force est d’admettre que chacune est unique et qu’il existe une multitude de variantes de cycles menstruels. Bien entendu, il ne suffit pas de faire l’amour au bon moment, c’est-à-dire à l’ovulation, pour connaître la joie d’être parents. Concevoir tient du miracle au point de vue biologique! Par contre, une méconnaissance de son cycle est parfois à la source du délai ou des difficultés de conception. On croit avoir ovulé à ce moment, mais ce n’est pas le cas du tout! La méthode sympto-thermique devient donc un outil merveilleux pour mieux connaître ses jours fertiles, et du même coup, mettre toutes les chances de son côté. Je vous préviens que le billet d’aujourd’hui contient des descriptions de textures de col et de glaires!

Alors, qu’est-ce que la méthode sympto-thermique? Il s’agit de l’observation de la température corporelle, de la texture du col et de celle des glaires tout au long du cycle. En mettant le tout sur papier, vous saurez de manière assez exacte à quel moment vous ovulez. Après quelques mois de cet exercice, vous aurez une bonne idée de votre schéma habituel et vous pourrez alors soit poursuivre la méthode, ou l’arrêter puisque vous avez les informations nécessaires. Commençons par la prise de température. Vous pourriez n’utiliser que cet outil mais il est beaucoup moins précis que lorsque jumelé avec les autres données, et il ne vous donne pas d’indice sur une ovulation imminente. La prise de température doit se faire idéalement à la même heure, le matin avant de se lever et après un bloc de 3 heures de sommeil. Pourquoi? Parce que la température de certaines femmes chutent radicalement dès qu’elles se lèvent et cela ne permet pas une courbe précise. Vous devez aussi utiliser le même thermomètre. Pas si compliqué que ça finalement, vous laissez le thermomètre sur votre table de chevet et quand sonne votre réveille-matin, vous prenez votre température. Vous pouvez la noter sur un logiciel conçu à cet effet comme celui du site de Fertility Friend (en anglais) ou de Mamanandco, ou sur papier. Comment interprète-t-on  la courbe de température? À un certain point dans votre cycle, vous constaterez un deuxième plateau de températures plus élevées d’environ 0.3 degrés celcius. L’ovulation a lieu la dernière journée de température basse. Lorsqu’elle grimpe et se maintient plus haute durant trois jours consécutifs, vous avez ovulé.

Le col maintenant… Si possible, observez-le au même moment tous les jours comme par exemple dans la douche, un pied sur le bord du bain. Il se trouve, évidemment, au fond du vagin. En période non-fertile, il peut être difficile à atteindre. Sa texture à ce moment est semblable à celle d’un bout de nez et on ne sent pas d’ouverture. Lorsqu’approche l’ovulation, il se ramollit comme une joue, puis comme les lèvres. Il est plus centré, plus facile à toucher. Vous pouvez aussi percevoir l’ouverture et même être capable d’y mettre un doigt! L’ovulation est tout près. Notez ces informations sur votre courbe de température. Au début vous aurez un peu de difficulté à interpréter les textures de votre col, puis en faisant la corrélation avec  vos autres signes, cela deviendra plus clair. Profitez du moment où vous découvrez votre col, pour observer vos glaires. En début et en fin de cycle, les glaires varient d’une texture sèche ou collante, à plus crémeuse ou épaisse. Quand l’ovulation est à la porte, les glaires sont filantes et très ressemblantes à du blanc d’œuf, ou encore aqueuses. Certaines femmes ne voient pas de changement dans leurs glaires à moins d’aller les chercher directement au col.

En résumé, lorsque le col s’amollit, se centre et s’ouvre, et que les glaires prennent la texture du blanc d’œuf, l’ovulation est imminente et il s’agit de votre période la plus fertile. Il faut en profiter! Par la suite, vous verrez apparaître, sur votre courbe, un deuxième plateau de températures plus élevées d’au moins 0.3 degrés qui confirmera que vous avez bel et bien ovulé. Il est important de savoir que même dans les meilleures conditions, un couple en santé peut se voir attendre près d’un an avant de concevoir son bébé. La méthode dont je vous parle aujourd’hui n’est qu’un atout de plus dans vos poches!